Baromètre des professions 2016 : quel est votre rang ?

Léger vient de rendre publique la mouture 2016 du Baromètre des professions qui inspirent confiance aux Québécois. Cette année, encore une fois, si vous occupez une profession du milieu de la santé, vous inspirez confiance : les ambulanciers (1er rang/96 %), les infirmières (3e rang/95 %), les médecins de famille (4e rang/94 %), les médecins spécialistes (8e rang) et les pharmaciens (9e rang) avec chacun 92 %.
Les enseignants et professeurs reçoivent quant à eux un taux de confiance de 91 % et se classent au 10e rang alors que les éducatrices en garderie se retrouvent au 18e rang avec 88 %. Plus on s’occupe directement des gens, plus les chances sont élevées d’obtenir une confiance élevée.
Nous constatons des écarts importants entre la confiance envers une profession et le fait d’encourager un jeune à y faire carrière. Ainsi, les facteurs reçoivent 93 % de confiance, mais seulement 63 % des Québécois encouragerait un jeune à devenir facteur. Idem pour les chauffeurs de taxi qui reçoivent la confiance de 56 % de la population contre 24 % qui recommanderaient à un jeune à devenir facteur. Signes d’industries en profondes mutations.
En bas du classement du Baromètre, nous retrouvons les vendeurs de voitures usagées (54e rang/14 %) ainsi que les députés et ministres (53e rang/24 %).
Le ministre de la Santé recevrait une meilleure cote comme médecin que celle qu’il reçoit comme ministre! Mince consolation pour les politiciens : si les députés et ministres ne bénéficient de la confiance que de 24 % de la population, 41 % des Québécois encourageraient toutefois un jeune à devenir députés ou ministres. Tout espoir n’est donc pas perdu pour la classe politique.
Retour aux publications