Intentions de vote 2015 : Égalité au sommet entre conservateurs et … néo-démocrates.

En date du 20 juillet 2015, 32 % des électeurs canadiens auraient voté pour le NPD de Thomas Mulcair, alors que 32 % se seraient tournés vers le Parti conservateur de Stephen Harper.  Comparativement à notre sondage du mois de mai, ceci représente une hausse considérable du NPD de 9 points, alors que les libéraux perdent 9 points de leur côté.  Pour les conservateurs, c’est le calme plat (33 % en mai contre 32 % en juillet).  Est-ce là l’effet de l’élection d’un gouvernement néo-démocrate en Alberta, des publicités négatives contre Justin Trudeau, du climat économique difficile au Canada ou une combinaison de ces facteurs et d’autres?  Possiblement que les publicités négatives contre Justin Trudeau favorisent … Thomas Mulcair plus que Stephen Harper.

Au Québec, le NPD passe de 31 % à 37 % des intentions de vote, alors que les conservateurs se retrouvent deuxièmes à 23 %. Libéraux (18 %) et bloquistes (19 %) se battent pour le troisième rang.    En Ontario, les conservateurs (38 %) sont en avance alors que libéraux (29 %) et néo-démocrates sont à égalité au second rang.  Dans l’Ouest, le NPD modifie considérablement le paysage politique.  Le parti est maintenant en tête en Colombie-Britannique avec 36 % devant les conservateurs (27 %).  En Alberta, les conservateurs perdent des points (43 %) aux dépens du NDP qui grimpe à 32 % des intentions de vote.  Dans les Prairies, les trois partis sont virtuellement à égalité (35 % pour les conservateurs, 32 % pour les libéraux et 30 % pour les néo-démocrates).  Enfin, dans les provinces atlantiques, le NDP et les libéraux sont à égalité à 35 %, alors que les conservateurs se trouvent loin derrière à 18 %.

Ce sondage est aussi une première.  Il s’agit de la première fois que Thomas Mulcair prend la tête à la question sur qui ferait le meilleur premier ministre du Canada.  À 27 %, il devance Stephen Harper (25 %) et Justin Trudeau en net recul à 16 %.

Pour les détails concernant la méthodologie du sondage et des résultats plus détaillés, veuillez consulter le document PDF en utilisant l’hyperlien suivant.

Cliquez ici pour lire le rapport complet incluant les résultats détaillés.  

Christian Bourque

Christian Bourque, vice-président exécutif et associé chez Léger, possède 20 ans d’expérience en recherche, opinion publique et en marketing. M. Bourque qui siège actuellement au conseil d’administration de l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing est un professionnel agréé en recherche marketing (PARM) et y enseigne la segmentation du marché, des techniques statistiques avancées et de la recherche en ligne. M. Bourque a également préparé de nombreux affidavits et a témoigné dans différents tribunaux où le sondage est utilisé en preuve.

Sébastien Dallaire

M. Dallaire est vice-président aux affaires publiques chez Léger. Sébastien possède plus de 15 ans d’expérience dans la recherche en opinion publique et est un analyste en opinion publique très respecté, collaborant régulièrement avec les principaux médias provinciaux et nationaux. Sébastien compte également sur de nombreuses années d’expérience en enseignement des méthodes de recherche au niveau universitaire et se veut un méthodologue prisé pour les plus importants clients de Léger. M. Dallaire s’est vu décerner plusieurs bourses de recherche et distinctions académiques prestigieuses et a publié des articles de recherche universitaire dans les deux langues officielles.

Retour aux publications