L’« Internet des objets » : quand vous invitez les espions chez vous !

Chez vous, combien d’objets sont branchés à Internet ? Il y a 10 ans, vous auriez sûrement répondu 1 ou peut-être 2 ordinateurs… pas très portables. Depuis environ 5 ans, les téléphones intelligents, tablettes, ordinateurs portables, consoles de jeu vidéo, téléviseurs intelligents, montres intelligentes (etc.) se sont ajoutés. Impressionnant, non ? Or, la prochaine révolution s’annonce tout aussi importante : elle se nomme l’Internet des objets (Internet of Things). Les objets connectés s’inviteront de plus en plus dans nos maisons, et ce, d’une manière bien plus envahissante qu’aujourd’hui. Afin de nous simplifier la vie, nos objets (électroménagers, machines à café, éclairage, foyers, et autres) seront aussi connectés. Il s’agit autant des fonctionnalités à distance que de la capacité des objets de s’autogérer afin de nous permettre d’être encore plus productifs. Par exemple, votre thermostat peut se connecter à Environnement Canada afin de connaître la météo à venir. Tout cela veut aussi dire que ces objets vont aussi accumuler et traiter des données qui nous concernent.

Bienvenue dans votre future « maison connectée »

Qu’est-ce qu’une maison connectée ? Ce type de maison est entièrement (ou presque) connecté à l’Internet. Peut-être avez-vous déjà entendu parler d’un système d’éclairage intelligent que vous pouvez contrôler à distance ? Il s’agit généralement de la première technologie se reliant au concept que les gens adoptent en grand nombre. Un premier pas vers une maison connectée ? Absolument ! Plusieurs autres technologies sont disponibles sur le marché : par exemple, Nest, le thermostat intelligent, nous permet d’économiser de l’énergie en s’adaptant automatiquement au changement saisonnier. Il se contrôle aussi à distance, à l’aide d’un téléphone intelligent, et s’allume dès que nous entrons dans une pièce pour monter la température et afficher la météo et l’heure, puis s’éteint lorsqu’on la quitte. Il contrôle la climatisation et agit même à titre de détecteur de fumée. Aussi, vous pouvez désormais ajouter des serrures intelligentes à vos portes afin que celles-ci s’ouvrent automatiquement après avoir détecté votre présence grâce à votre téléphone intelligent. Plus besoin de traîner des clés ou de les cacher sous le paillasson. Le tout récent réfrigérateur intelligent de Samsung vous permet même de regarder la télévision, naviguer sur le net, gérer votre liste d’épicerie, et ce, directement de son habitacle. Tout cela pourrait nous rappeler certains films de science-fiction, non ?

Les experts estiment que, déjà qu’en 2020, il y aura sur le marché plus de 50 milliards d’objets connectés à l’Internet. De la mangeoire de votre chien jusqu’à votre fournaise, tout notre environnement sera donc tapissé de ce qu’on appelle des « capteurs » (sensors) qui enregistreront sans cesse de l’information tirée d’objets physiques réels qui nous entourent, pour ensuite les téléversersur la toile. Jumelés aux plateformes d’achat en ligne comme Amazon, ces objets pourront même commander pour nous quand les stocks baissent ! Il s’agira d’un monde où l’environnement changera en temps réel, puisque la technologie surveillera tous nos mouvements sans même qu’on s’en aperçoive. Nous serons constamment connectés, donc… épiés !

Le danger de l’« Internet of Things »

Malgré tous les avantages qu’apportera un monde complètement connecté, un sérieux problème pourrait émerger : l’arrivée de ces capteurs sous nos toits pourrait entraîner une violation de notre intimité, alors que le comportement du consommateur serait constamment enregistré et étudié. Vous comprenez donc pourquoi nous avons qualifié cette technologie d’« envahissante ».Dans cette optique, ces objets connectés enregistreront vos moindres faits et gestes et créeront des bases de données virtuelles, qui seront ensuite vendues à des entreprises diverses. Celles-ci utiliseront à leur tour ces données à leur avantage, notamment pour vous cibler dans leurs différentes stratégies marketing. Le célèbre Roomba, petit aspirateur cylindrique et intelligent qui se promène seul dans votre maison, en est un bon exemple. Le 25 juillet 2017, le New York Times publiait l’article « Your Roomba may be vacuuming up more than you think » (votre Roomba en aspire peut-être plus que vous ne le pensez). La technologie qui permet au Roomba de se déplacer librement dans votre maison en évitant obstacles et murs en est une qui permet aussi de cartographier votre maison. Reuters, le fabricant de cet aspirateur, peut maintenant vendre la cartographie de votre maison à d’autres tiers, par exemple à Amazon. Grâce aux données fournies par l’aspirateur, Amazon sait maintenant que vous ne possédez pas de table à café dans votre salon. Ne soyez pas surpris si, dorénavant, en ouvrant votre ordinateur, vous découvrez des annonces de tables à café sur votre page Facebook ! Quelqu’un est grippé et, grâce à votre thermostat Nest, vous augmentez le chauffage et démarrez l’humidificateur ? Bon moment de vous faire parvenir une publicité de sirop pour la toux ! On connaîtra tout de vous et de vos habitudes et vous ne pourrez plus rien cacher aux marketeurs, aux entreprises et à toutes personnes qui achèteront ces bases de données pour mieux vous connaître. Éventuellement, votre Roomba pourra même détecter les marques que vous achetez dans votre maison !

Prenons un autre exemple plus commun, celui des montres intelligentes, appareils portables qui enregistrent le nombre de mesures que vous prenez, la distance parcourue, les calories que vous brûlez et même comment vous dormez. Ces montres peuvent également expédier toutes vos données vers un profil en ligne que vous pourrez activer pour découvrir vos progrès. C’est un moyen amusant et pratique d’être en forme, n’est-ce pas ? Or, avec l’avènement de l’Internet des objets qui stocke toutes vos données privées sur votre santé et vos activités, vous pouvez maintenant imaginer à quel point cela peut être utile pour les entreprises. Les commerçants aimeront bien savoir si vous avez du mal à dormir ou si vous luttez contre le gain de poids. N’est-ce pas inquiétant ?

En conclusion

En marketing, vos données comportementales personnelles valent de l’or. Cependant, pour bien comprendre comment vos données sont utilisées, il faut lire en détail le fameux long formulaire au lieu de cliquer sur « Acceptez les termes ». Nous ne voulons pas vraiment crier aux grands complots, mais avouez que notre intimité est légèrement menacée !

Sources

https://www.nytimes.com/2017/07/25/technology/roomba-irobot-data-privacy.htmlmcubz=3

https://www.purevpn.com/blog/iot-the-biggest-security-nightmare/

Retour aux publications