La journée des célibataires surpasse le Vendredi fou!

Petit rappel : ce vendredi 24 novembre, c’est le Vendredi fou. La plupart d’entre nous le savaient déjà, puisque les rabais et les annonces fusent de partout : sur les panneaux d’affichage, à la radio, à la télévision, mais surtout dans notre boîte de courriel. À tout coup, nous regrettons d’avoir donné notre adresse courriel à cette caissière à qui on n’a pas pu dire non, hélas… Depuis deux ans, le Vendredi fou commence en octobre et se poursuit en décembre… Il n’a de vendredi que le nom, finalement. Mais qu’est-ce que le Vendredi fou? En langage marketing, c’est une tentative de devancer le magasinage des Fêtes tout en espérant que le consommateur finira par dépenser… plus ! Si vous êtes parmi ceux qui trouvent que le Vendredi fou occupe trop de place, aujourd’hui, on vous présente mieux… ou pire, c’est selon.

Avez-vous participé à la journée des célibataires du 11 novembre ?

Si oui, vous faites partie des 800 millions de personnes qui ont aidé Alibaba à amasser 168,3 milliards de yuans (qui équivaut à 32,4 milliards de dollars canadiens) en seulement 24 heures ! Pour vous donner une idée, 35 milliards de dollars, c’est plus que les ventes générées par les journées commerciales du Vendredi fou, du Cyber Monday et du Amazon Prime Day combinées ! Le géant chinois du commerce électronique et principal rival d’Amazon, Alibaba, est moins connu au Québec. Plusieurs Québécois n’ont même jamais entendu parler du milliardaire Jack Ma et de sa société chinoise à capital privé. Mais qu’est-ce que la journée des célibataires ? Et pourquoi la fête-t-on le 11 novembre ? Imaginez, Alibaba, c’est Amazon et EBay en un. Il y a aussi Taobao, la plateforme où des individus vendent et achètent entre eux et TMall, où de grandes marques vendent directement aux consommateurs, allant de Nike à Tesla !

Contrairement à ce que racontent bien des gens, l’entreprise Alibaba n’a pas inventé la journée des célibataires. À l’origine, celle-ci a été créée par un groupe d’étudiants chinois (des garçons, qui sont en surnombre en Chine) et avait pour but de protester contre la Saint-Valentin et de célébrer leur célibat entre amis. C’est en 2009 que le CEO de l’entreprise Daniel Zhang voulut commercialiser l’idée pour faire mousser les ventes du groupe en ligne. Depuis, chaque année, les ventes générées le 11 novembre ne cessent d’augmenter, l’entreprise ayant enregistré une hausse de ses ventes de 39 % cette année ! D’ailleurs, la date (11.11) correspond non seulement à une période de l’année où on comptait à l’origine un manque d’événements commerciaux en Chine, mais le chiffre numérique 1 est aussi vu comme représentant une entité à part entière. C’est la date où il y a le plus de 1 en même temps.

La journée des célibataires 2017 en chiffres :

• Un chiffre important à retenir cette année est le taux de conversion du mobile. En effet, plus de 90 % des ventes effectuées sur le site Web ont été faites à partir d’un mobile ! Les utilisateurs de mobiles sont donc de plus en plus engagés et Alibaba est allé chercher de nouveaux utilisateurs d’Internet de cette façon. Le mobile, c’est l’avenir de la consommation.
• Le nombre de commandes totales pour cette année a été de 812 millions, ce qui représente une hausse de 23 % par rapport à l’année dernière. Certains évoquent même la journée des célibataires comme étant un désastre écologique à cause du suremballage que cette journée représente.
• Parmi tous les marchands, 167 ont généré des ventes de plus de 15,1 millions de dollars chacun cette année, 17 ont dépassé les 75 millions de dollars en ventes et 6 ont atteint les 150 millions.

Des facteurs qui contribuent au succès de la journée commerciale la plus lucrative au monde :

• Ils créent évidemment de l’anticipation de toutes sortes de façons avant l’événement (célébrités, promotions, etc.).
• Il y a aussi une présence de célébrités invitées avant et pendant l’événement, rien de moins ! Allant de Nicole Kidman et David et Victoria Beckham à Kobe Bryant… Un véritable gala est même organisé et comprend un décompte projeté sur un écran plus que géant et un défilé de mode qui dure 8 heures, où les acheteurs peuvent directement précommander ce qu’ils veulent et le recevoir plus tard à la maison. Cette année, Katy Perry a même donné un spectacle en l’occasion. Tout ça, à Shanghai.
• Des milliers de marchands renommés ont une boutique sur TMall, la plateforme de commerce en ligne d’Alibaba. Parmi eux : Apple, Guerlain, Maserati, Target, Costco, Macy’s, Starbucks, Zara, etc.
• Ils ont même introduit une expérience de magasinage combinant la réalité virtuelle et un flux d’émission Web. Bref, ils mettent la totale !
• Les soldes sont incroyables : Apple offre des produits à 50 % de rabais, Nike à 60 % de rabais, etc.

Pas encore implanté en Amérique, Ma indique que ce tournant attendra, puisqu’il représente bon nombre de défis. Notamment, Alibaba, pas très fort en distribution, devrait faire face à l’as de la distribution, Amazon, qui est reconnu pour avoir implanté un système d’opérations logistiques fiables qui lui permet de standardiser et d’accélérer la livraison de sa marchandise, ce qui lui permet aussi d’étendre ses activités partout dans le monde. De son côté, Alibaba a opté pour une approche bien plus simpliste, par laquelle les clients expédient directement à d’autres clients via des opérateurs logistiques externes qui possèdent des entrepôts un peu partout en Chine. Alibaba n’est, au final, qu’une plateforme qui rassemble marchands et acheteurs…

Pour ceux qui sont un peu saoulés par la surcommercialisation des fêtes, prenez vos Tylenols tout de suite, parce qu’un biscuit chinois nous a annoncé que cette tendance ne sera que multipliée l’avenir !

Sources

https://retail.emarketer.com/article/alibaba-future-of-ecommerce-lies-brick-and-mortar/59808b25ebd40003acdf2dd8
https://techcrunch.com/2017/11/11/alibaba-smashes-its-singles-day-record/
https://www.bloomberg.com/view/articles/2017-06-18/alibaba-in-america-don-t-bet-on-it
https://www.forbes.com/sites/ahylee/2016/11/07/how-alibaba-turned-chinas-singles-day-into-the-worlds-biggest-shopping-bonanza/#1d99ddf676c0

Retour aux publications