La rentrée scolaire : quand le capitalisme revient de vacances

Après Noël, la rentrée scolaire est la période la plus importante pour le commerce au détail. On y dépense quatre fois plus qu’à la fête des Mères et six fois plus qu’à la Saint-Valentin. Même si seulement le quart des ménages québécois compte un enfant d’âge scolaire, tout le monde est touché. C’est le moment où les entreprises lancent leurs campagnes publicitaires et ce n’est pas un hasard. C’est aussi le moment où l’on est le plus susceptible de changer nos habitudes de consommation.

Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu du pdf.
Retour aux publications