Québécois et commerce en ligne: présence encore trop timide des détaillants

Le Québec a payé cher la dégradation de son tissu manufacturier au cours des années 80. Des usines ont fermé. Des milliers d’emplois se sont envolés. Le même sort attend le commerce de détail si les marchands ne se «ressaisissent» pas, tranche Jacques Nantel, professeur titulaire à HEC Montréal et chef Intelligence marketing chez Léger.

Cliquez ci-dessous pour accéder au contenu du pdf.
Retour aux publications