Le Baromètre de l’immoralité 2006

La pédophilie constitue le comportement le plus immoral aux yeux des Canadiennes et des Canadiens. Dans une proportion de 74%, la population canadienne désigne les relations extra-conjugales comme le deuxième comportement le plus immoral. Les femmes soutiennent ce jugement à 81% alors que les hommes ne le font qu’à 68%. À cet égard, les Québécois se montrent plus tolérants (68%) que les gens de l’ensemble des autres provinces (78%).

Les deux tiers de la population classent ensuite la prostitution (68%), l’excès de boisson (65%) et les relations sexuelles avant l’âge de 16 ans (65%). Dans les trois cas, les femmes sont encore plus susceptibles que les hommes par des marges respectives de 17%, 11% et 7%. D’autre part, une fois de plus le Québec attire l’attention dans le cas des relations sexuelles avant l’âge de 16 ans. En effet, les Québécois ne réprouvent ces relations sexuelles que dans un proportion de 51% alors que le pourcentage se situe à 67% en moyenne dans le reste du Canada.

Retour aux publications