Le gouvernement du Canada devrait intervenir suite aux récentes hausses du prix de l’essence, diminuer la taxation sur l’essence et fixer un prix plafond sur l’essence à la pompe

En effet, 76% des personnes interrogées sont d’avis que le Canada devrait intervenir suite aux récentes hausses du prix de l’essence contre 20% qui affirment le contraire c’est-à-dire que le Canada ne devrait pas intervenir. Par ailleurs, 78% des Canadiens sont en faveur pour que le Canada diminue la taxation sur l’essence, comparativement à 19% des Canadiens qui sont en désaccord.
Les femmes (81%), les francophones (86%), les Québécois (83%), les personnes ayant un revenu entre 20 000$ et 39 999$ (86%), les personnes au foyer (90%) ainsi que les personnes ayant une scolarité de niveau secondaire (81%) sont significativement plus nombreux à être en faveur pour que le gouvernement intervienne suite aux récentes hausses du prix de l’essence.

Finalement, pour ce qui est de la diminution de la taxation sur l’essence, les Canadiens qui s’avèrent être les plus favorables sont les femmes (83%), les personnes ayant un revenu de 20 000$ à 39 999$ (85%), les personnes sans emplois (90%) ainsi que les personnes ayant une scolarité de niveau primaire (91%), secondaire (83%) ou collégiale (83%).

Retour aux publications