Les Canadiens moins préoccupés par la commission Gomery

Le calme de l’été semble avoir offert un répit au gouvernement Martin. Si l’affaire des commandites occupait toute la place ou presque à la fermeture du Parlement au printemps dernier, à l’aube de la reprise parlementaire d’automne, le tiers des Canadiens (35%) estiment qu’ils seront moins préoccupés par la commission Gomery qu’ils ne l’étaient l’an dernier, contre 21% qui le seront encore plus. Le tableau est légèrement différent au Québec, où 30% des électeurs affirment qu’ils seront davantage préoccupés par Gomery, c’est-à-dire neuf points au-dessus de la moyenne nationale.

Signe positif pour le gouvernement : chez les électeurs libéraux, 52% croient qu’il est maintenant temps de passer à autre chose

Retour aux publications