Les Canadiens et le système de santé pendant et après la pandémie : faits saillants

CETTE ÉTUDE DE LÉGER RÉVÈLE À QUEL POINT LA CRISE DE LA COVID-19 A AFFECTÉ ET BOULEVERSÉ LES FAÇONS DE FAIRE DES CANADIENS DANS LEURS INTERACTIONS AVEC LE SYSTÈME DE SANTÉ. 

Afin d’aider à planifier l‘après-crise, Léger a réalisé une étude visant à évaluer les répercussions actuelles et futures de la COVID-19 sur les patients et les consommateurs.  

Comme l’a souligné Dima Ostrikov, vice-président associé Healthcare Insights, Léger, « la COVID-19 a touché de grandes dimensions de notre vie, incluant celle de la santéLes changements associés aux points d’accès et de livraison des services de santé ont profondément affecté tous les Canadiens, particulièrement ceux qui souffrent de maladies chroniquesAlors que nous continuons à pratiquer la distanciation sociale et que nous œuvrons à surmonter la pandémiele système de santé est déjà changé à jamais ». 

Voici quelques-uns des sujets abordés par l’étude : 

  • La confiance des patients que le système de santé est en mesure de gérer la situation (actuelle et post-pandémie); 
  • Leur niveau d’inquiétude à l’égard de différents aspects des soins de santé (par exemple, remplir une ordonnanceacheter de médicaments en vente libre, des vitamineet des suppléments; accéder au système de santé); 
  • Leurs moyens d’interaction avec les médecins et pharmaciens avant la pandémie (et comment ceux-ci ont changé pendant la pandémie); 
  • Leur niveau d’intérêt à utiliser des moyens de communication numériques/virtuels ou autres pour communiquer avec leur médecin/pharmacien à l’avenir; 
  • Et plus encore. 

FAITS SAILLANTS

  • La plupart des Canadiens s’inquiètent d’avoir accès aux services de santé, de ne pas pouvoir être pris en charge aux urgences ou à l’hôpital ou de rencontrer un médecin s‘ils en ont besoin. 
  • Ces inquiétudes et préoccupations s’étendent également sur la capacité à faire remplir une ordonnance ou à acheter des médicaments en vente libre. Dans certains cas, des Canadiens souffrant de maladies chroniques ont même essayé d‘allonger la durée de leurs médicaments en coupant ou en sautant des doses. 
  • La crise de la COVID-19 a significativement bouleversé les moyens d’accéder aux soins de santé un grand nombre de Canadiens admettent avoir annulé ou reporté des rendez-vous médicaux ou demandé à les mener virtuellement. 
  • La plupart des Canadiens ayant interagi avec un médecin l’ont fait par téléphone; une proportion beaucoup plus faible d’entre eux se sont présentés en personne. 
  • Quant à la vie post-pandémieles Canadiens manifestent un grand intérêt envers les méthodes non traditionnelles de communication avec les médecins et les pharmaciensen l’occurrence les consultations par téléphone ou vidéoconférence. 

MALGRÉ LES PERTURBATIONSLES CANADIENS SE DISENT CONFIANTS DU SYSTÈME DE SANTÉ DE LEUR PROVINCE À GÉRER EFFICACEMENT LA SITUATION PENDANT ET APRÈS LA COVID-19. 


MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE

  • Sondage web auprès de 1 500 Canadiens, dont 1 000 répondants qui souffrent de maladies chroniques et 500 répondants ne souffrant d’aucune maladie chronique.
  • Le sondage a été réalisé en français et en anglais.
  • La collecte des données a eu lieu du 24 avril au 1er mai 2020.
  • Notez que le rapport est présentement disponible en anglais seulement.

Cette étude vous intéresse? Contactez-nous pour plus d’information!

 

Retour aux publications