Récession économique et finances personnelles

29 mars, 2024

Chaque mois, nous menons un sondage auprès des Canadiens et des Américains pour connaître leur point de vue sur l’économie, les finances et la politique. Ce mois-ci, notre sondage a été mené du 23 au 25 mars 2024.

Parmi les principaux faits saillants de notre sondage sur la l’économie et la politique américaine…

  • 62% des Canadiens jugent les finances de leur ménage comme étant bonnes, alors que 56% des Américains pensent de même pour leurs finances.
  • Six Canadiens sur dix (60%) et presque la même proportion d’Américains (59%) croient que leur pays respectif est en récession.
  • Près de la moitié des Canadiens (48 %) disent vivre de paie en paie, tandis que 57 % des Américains disent la même chose.

Parmi les principaux faits saillants de notre sondage sur la politique américaine…

  • Trump est en tête des intentions de vote. Si l’élection présidentielle devait avoir lieu aujourd’hui, Trump recueillerait 48% des votes, tandis que Biden en recueillerait 43%.
  • Ron DeSantis (22%) serait le candidat préféré pour être le colistier de Donald Trump s’il est élu.
  • Près d’un tiers des Américains (31%) pensent que Donald Trump devrait être le candidat républicain, même s’il est reconnu coupable et emprisonné. Ce nombre est significativement plus élevé parmi les électeurs républicains (60%).
  • Près de sept républicains sur dix (69%) voteraient pour Donald Trump même s’il était reconnu coupable et emprisonné.
  • Un tiers des Américains (33%) pensent que les élections présidentielles de 2024 se dérouleront pacifiquement, tandis que 67% pensent qu’il y aura des perturbations, des manifestations et de la désobéissance civile. Les républicains sont plus enclins à penser que l’élection sera pacifique (46%).
  • Plus de la moitié des Américains désapprouvent le travail de Joe Biden en tant que président (53%), tandis qu’un tiers approuve (33%).

Méthodologie

Sondage Web réalisé du 23 au 25 mars 2024 auprès de 1 605  Canadiens et 1 000 Américains, âgés de 18 ans ou plus, le recrutement ayant été effectué aléatoirement à partir du panel en ligne LEO. Une marge d’erreur ne peut pas être associée à un échantillon non probabiliste dans le cadre d’un sondage par panel. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 1 605 répondants aurait une marge d’erreur de ±2,45%, alors qu’un échantillon de 1 000 répondants en aurait une de ±3,1%, et ce, 19 fois sur 20

Publications similaires

Intentions de votes provinciales: mai 2024

Léger a réalisé un sondage pour le compte du Journal de Montréal et du Journal de Québec sur les intentions de vote au provincial ainsi que sur leur opinion sur la souveraineté du Québec.POLITIQUE PROVINCIALE : LE PQ DEMEURE AU 1ER RANG Intentions de vote : Si des...

Economie canadienne

Chaque mois, nous menons une enquête auprès des Canadiens et des Américains pour connaître leur point de vue sur l'économie, les finances et la politique. Ce mois-ci, notre enquête a été menée entre le 26 et le 28 avril 2024. Parmi les principaux faits saillants de...

Intentions de vote et immigration au Québec

Léger a réalisé un sondage pour le compte du Journal de Montréal et du Journal de Québec sur les intentions de vote au provincial et les préférences politiques au Québec. Nous avons sondé les répondants sur leur intention de vote, leur satisfaction envers le...

Consommation d’électricité

Puisqu’une surcharge du réseau d’électricité peut arriver à n’importe quel moment, particulièrement l’hiver lorsque la demande pour le chauffage et l’électricité est à son maximum, Hydro-Québec recommande à la population québécoise de réduire sa consommation. Léger a...

Obtenez les dernières nouvelles

Façonnez vos stratégies et obtenez les plus récentes statistiques grâce à nos plus récents rapports et nos plus récentes publications.