Incertitude économique

27 septembre, 2023

Chaque mois, nous menons un sondage auprès des Canadiens et des Américains afin d’explorer leurs points de vue sur l’économie, les finances et leurs gouvernements respectifs. Ce mois-ci, notre sondage a été mené du 22 au 24 septembre 2023.

Ce sondage explore les perspectives des Canadien(ne)s et des Américain(ne)s sur leurs propres situations financières et l’incertitude financière.

Téléchargez le rapport pour obtenir les résultats complets.


Cette série de sondages est disponible sur le site Web de Léger. Vous aimeriez recevoir nos sondages en exclusivité? Abonnez-vous à notre infolettre. 


LES CONSTATS CLÉS DE NOTRE SONDAGE SUR LES FINANCES DES CANADIENS ET DES AMÉRICAINS…

  • Près de la moitié des Canadien(ne)s (46%) et des Américain(e)s (42%) vivent actuellement de paie en paie.
  • 63% des Canadien(ne)s pensent que leur pays vit une récession économique, contre 55% des Américain(e)s qui sont du même avis pour les États-Unis.
  • Malgre la situation actuelle, 61% des Canadien(ne)s déclarent que la situation financière de leur ménage est bonne, tandis que 36% déclarent qu’elle est mauvaise. Les Américain(e)s sont plus optimistes, 67% d’entre eux estiment que la situation financière de leur ménage est bonne.

Les Canadiens pensent que Pierre Poilievre ferait le meilleur premier ministre

  • Le Parti conservateur du Canada, dirigé par Pierre Poilievre, est actuellement en tête des intentions de vote avec 39% de soutien parmi les électeurs et électrices décidés. Le Parti libéral, dirigé par Justin Trudeau, bénéficie d’un soutien de 27%.
  • 26% des Canadiens pensent que Pierre Poilievre serait la meilleure personne pour occuper le poste de premier ministre du Canada, tandis que 20% pensent que Justin Trudeau serait le candidat idéal pour ce poste.

MÉTHODOLOGIE

Sondage Web réalisé du 22 au 24 septembre 2023 auprès de 1 652 Canadiens et 1 000 Américains, âgés de 18 ans ou plus, le recrutement ayant été effectué aléatoirement à partir du panel en ligne LEO. 

Une marge d’erreur ne peut pas être associée à un échantillon non probabiliste dans le cadre d’un sondage par panel. À des fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 1 652 répondants aurait une marge d’erreur de ±2,4%, alors qu’un échantillon de 1 000 répondants en aurait une de ±3,1%, et ce, 19 fois sur 20. 

Publications similaires

Améliorez votre réputation de marque avec Réputation 2024

Les entreprises analysées par notre étude Réputation 2024 peuvent bénéficier d'un rapport complet sur sa réputation de marque. Vous en apprendrez plus sur ce que l'opinion publique pense de votre organisation selon les six piliers de la réputation selon un modèle...

Décodez les finances des nouveaux arrivants

Il est essentiel de comprendre les nouveaux arrivants pour créer un Canada accueillant et bénéficiant de perspectives nouvelles. Une approche efficace consiste à les aider à naviguer dans le monde des finances personnelles canadiennes en leur fournissant des produits...

Accélérer le développement des nouveaux arrivants en 2024 

Découvrez les constats clés de notre étude Décodez les nouveaux arrivants, une ressource essentielle pour les organismes gouvernementaux, les institutions financières, les compagnies d'assurance, les organismes publics, les agences de recrutement et de placement de...

Obtenez les dernières nouvelles

Façonnez vos stratégies et obtenez les plus récentes statistiques grâce à nos plus récents rapports et nos plus récentes publications.