Élections fédérales 2021 : La course se resserre… aussi au Québec, par Christian Bourque

Depuis le début de la campagne, O’Toole et Singh semblaient avoir le momentum. Un peu engluée dans la défense d’un déclenchement hâtif des élections, la campagne libérale ne décollait pas. Si nous avons mesuré des mouvements très tôt en Ontario, en Colombie-Britannique et dans les Prairies, le Québec restait au beau fixe. Jusqu’ici en avance de 8 points sur le Bloc Québécois, les libéraux pouvaient espérer gagner certains sièges dans des courses à trois.

Mais là, les choses changent ici aussi!

En date de notre sondage du 31 août, les libéraux perdent 4 points pour se trouver à 33%, aucun changement chez le Bloc Québécois qui demeure à 29%, mais ce sont les conservateurs qui gagnent 4 points, maintenant à 20%. Pourquoi ce 20% est-il si important? La réponse est relativement simple : en bas de 20%, les conservateurs sont en position où ils risquent de perdre des sièges, alors qu’en haut de 20%, chaque point les place en territoire pour gagner des sièges… mais aussi pour brouiller les cartes dans de nombreux sièges que le Bloc Québécois détient en ce moment. Ainsi, le nombre de courses à trois augmente dès aujourd’hui.

À surveiller :

  • La course dans tout le corridor au sud du St-Laurent, surtout entre Rivière-du-Loup et St-Hyacinthe.
  • Avec une course qui se resserre et le retour de Ruth-Hélène Brousseau, la Rive-Nord du St-Laurent est aussi maintenant propice aux surprises, de Québec à Trois-Rivières.
  • Le premier débat de jeudi à TVA devient un événement majeur! Enfin Erin O’Toole pourra se faire valoir. Toutefois, il sera entouré de débatteurs aguerris et la bonne performance de sa formation politique dans les sondages feront de lui une cible de choix. Le Bloc Québécois doit maintenant s’inquiéter des conservateurs, tout comme les libéraux. Ce premier débat sera aussi déterminant sur le comportement et l’attitude des chefs lors des débats de la semaine suivante (en anglais et en français).

Dans une course si serrée sur l’ensemble du Canada et maintenant au Québec, gagner ou perdre une poignée de sièges pourrait faire la différence! Donc, jeudi soir, à vos téléviseurs, chers Québécoises et Québécois!


Inscrivez-vous à notre infolettre pour recevoir nos résultats en exclusivité.

Retour aux publications