Indice d’anxiété financière de Centraide

01 novembre, 2022

Centraide et Léger sont fiers de collaborer afin de créer le tout premier indice d’anxiété financière chez la population québécoise. Cet indice permet de quantifier l’évolution du stress économique à travers le temps.

Actuellement cet indice se situe à 38,8 sur une base de 100, ce qui indique que l’anxiété demeure relativement légère pour l’ensemble de la population québécoise. Néanmoins, 85 % des Québécois vivent de l’anxiété financière, mais cela a des niveaux variables allant de léger à extrême.

FAITS SAILLANTS

  • Selon les résultats du rapport, c’est 85% de la population québécoise vit de l’anxiété financière, et ce, à différents niveaux.
  • 42% des Québécois vivent de l’anxiété financière importante (modérée à extrême). Couvrir certaines dépenses essentielles devient pour ces personnes un enjeu du quotidien. Plus d’un jeune sur deux de 18 à 34 ans (55%) se retrouvent dans cette catégorie.
  • L’anxiété financière ne touche pas les gens de la même façon, les groupes les plus représentés dans les niveaux sévères à extrêmes sont : les personnes ayant un revenu familial inférieur à 40 000 $, les chefs de famille monoparentale, les femmes, les personnes ayant une limitation fonctionnelle et les personnes sans diplôme d’études postsecondaires.
  • L’anxiété financière a des effets sur la vie des gens : 30% des répondants indiquent avoir des troubles du sommeil en raison de leur situation financière, 28% de la difficulté à se concentrer au travail ou à l’école et 26% vivent des conflits familiaux ou des tensions avec d’autres membres de leur foyer. 
  • Le Grand Montréal compte plus de la moitié des Québécois en situation de pauvreté, soit 615 000 personnes. Leur revenu annuel correspond à environ 22 000$ pour une personne seule et 45 000$ pour une famille de quatre personnes.  

MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE 

  • Sondage web réalisé du 25 août au 2 septembre 2022 auprès de 2001 Québécois, âgés de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais.
  • Il n ’est pas possible de calculer une marge d’erreur sur un échantillon provenant d’un panel. À titre comparatif, la marge d’erreur maximale pour un échantillon de 2001 répondants serait de ± 2,2%, et ce, 19 fois sur 20.

Publications similaires

Améliorez votre réputation de marque avec Réputation 2024

Les entreprises analysées par notre étude Réputation 2024 peuvent bénéficier d'un rapport complet sur sa réputation de marque. Vous en apprendrez plus sur ce que l'opinion publique pense de votre organisation selon les six piliers de la réputation selon un modèle...

Décodez les finances des nouveaux arrivants

Il est essentiel de comprendre les nouveaux arrivants pour créer un Canada accueillant et bénéficiant de perspectives nouvelles. Une approche efficace consiste à les aider à naviguer dans le monde des finances personnelles canadiennes en leur fournissant des produits...

Obtenez les dernières nouvelles

Façonnez vos stratégies et obtenez les plus récentes statistiques grâce à nos plus récents rapports et nos plus récentes publications.