Le virage commercial : consommer pendant et après la crise (phase 3)

Léger, en partenariat avec lg2, est fière de présenter la dernière vague de sa trilogie d’analyses sur les changements d’attitudes et de comportements des consommateurs canadiens suite à la crise de la COVID-19. Nous avons d’abord mené cette étude au début de la crise, puis au milieu. Enfin, elle a été conduite une troisième fois durant la période de déconfinement.

Cette étude est le fruit des expertises de Léger et lg2 : d’un côté, vous aurez accès à la voix du consommateur et à l’analyse de la donnée brute, et de l’autre, à un regard empathique sur les chiffres pour identifier l’impact sur la transformation des entreprises.

Pour consulter les principales conclusions de la première vague de cette étude, cliquez ici.

Pour consulter les principales conclusions de la seconde vague de cette étude, cliquez ici.

Cette étude répond aux questions suivantes :

  • Quels comportements de consommation ont émergé, se sont amplifiés (fréquence ou dépenses) ou, à l’inverse, ont été délaissés durant la crise ?
  • Est-ce que les consommateurs ont l’intention de maintenir régulièrement ou occasionnellement leurs nouvelles habitudes de consommation après la crise, ou à l’inverse, ont-ils l’intention de retourner à leurs anciennes habitudes ?
  • Quels sont les irritants rencontrés par les consommateurs en lien avec ces nouveaux comportements ?​
  • Quelles sont les attitudes des consommateurs à l’égard de la crise dans les différentes sphères de leur vie : se loger, se nourrir, se divertir, etc. ?
  • [NOUVEAU POUR LA VAGUE 3] Quelles sont les raisons qui incitent les consommateurs à vouloir conserver certains comportements (en ligne et autres) après la crise ?
  • [NOUVEAU POUR LA VAGUE 3] Les mesures de santé et sécurité mises en place dans les commerces devraient-elles être adoptées de façon temporaire ou permanente ? Et représentent-elles, en général, un incitatif ou une contrainte à l’expérience en magasin ?
  • [NOUVEAU POUR LA VAGUE 3] Quel est l’impact de la crise sur les critères de choix d’un commerce ?
  • [NOUVEAU POUR LA VAGUE 3] Quelles sont les intentions des Canadiens concernant leurs vacances au cours des prochains mois ?

PRINCIPALES CONCLUSIONS DE L’ÉTUDE

> 91% DES CONSOMMATEURS DISENT QUE LA PANDÉMIE LES A CHANGÉS DANS LEURS COMPORTEMENTS ET HABITUDES DE CONSOMMATION.

> SIX AXES DE CHANGEMENT CARACTÉRISENT LE NOUVEAU CONSOMMATEUR :

  • Prudence et sécurité sanitaire – Les attentes des consommateurs sont élevées, mais ces derniers sont encore plus exigeants envers les commerces qu’envers eux-mêmes.
  • Accélération numérique – Il existe une réelle opportunité de faire croître le volet numérique de chaque entreprise, ou encore d’adapter les parcours client en magasin et en ligne pour aller joindre différentes cibles de consommateurs.
  • Redéfinition du rythme et des espaces de vie – Bien que la crise a apporté son lot de défis et d’enjeux, elle a également permis à de nombreuses personnes de prendre le temps de se recentrer et de souffler un peu.
  • Prise de conscience financière – Si les consommateurs souhaitent prendre de bonnes habitudes quant à la gestion de leurs finances personnelles à long terme, la crise a aussi un impact direct sur les décisions de consommation actuelles.
  • Consommation responsable – Les consommateurs se responsabilisent en achetant localement, mais également en accordant une plus grande importance à l’éco-responsabilité et à l’implication dans la communauté des commerces qu’ils choisissent de visiter.
  • Montée de l’autonomie et de la créativité – Le consommateur post-crise sera plus autonome et plus créatif qu’avant.


MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE

  • Sondage web réalisé auprès de 4 015 Canadiens, dont 2 007 au Québec, 803 en Ontario et 1 205 ailleurs au Canada.
  • Le sondage était disponible en français et en anglais.
  • La collecte des données a été réalisée du 15 au 24 juin 2020.
  • Afin d’être représentatifs de la population à l’étude, les résultats totaux et les résultats par échantillon ont été pondérés selon le profil sociodémographique des répondants, et ce, en fonction des variables suivantes : sexe, âge, langue maternelle, région, présence d’enfant dans le ménage et niveau de scolarité.
  • 61 comportements ont été évalués.

INTÉRESSÉ.E À EN SAVOIR PLUS SUR CETTE ÉTUDE ?


VISIONNEZ NOTRE WEBINAIRE

Christian Bourque, Vice-président exécutif, Léger, et Sophie-Annick Vallée, Vice-présidente, Stratégie, lg2, présentent les résultats de cette étude et répondent à vos questions.

CLIQUEZ ICI POUR LE VISIONNER.

Retour aux publications